Sepp Blater: La tricherie existera toujours

Suite aux déclarations d’Europol qui avait révélé que des centaines de matchs de football ont été truqués en Europe et dans le monde, Sepp Blatter a réagi jeudi. Le président de la Fifa, dans ses déclarations semble résigné face aux tricheries.

Les révélations d’Europol avaient créé un véritable coup de tonnerre dans la planète football. Pourtant, il ne s’agit pas du premier scandale de tricherie et de truquage dans ce sport. Toutefois, cette fois ci,  c’est l’étendue du scandale qui fait le buzz. C’était lundi dernier que l’europol, office européen de police a rapporté au public le résultat de ses travaux autour d’un vaste réseau criminel qui aurait truqué plus de 300 matchs de football. Ces truquages auraient des liens avec les paris sportifs et les gains amassés grâce à ces truquages seraient estimés à plus de 8 millions d’euros. Europol suspecte également un puissant réseau basé à Singapour d’être derrière tous ces délits.

Jeudi, il a été déclaré que la possibilité n’est pas à écarter que 300 autres matchs puissent avoir été truqués aussi. Pour la moitié de ces rencontres, les autorités auraient des éléments de preuve. C’est ce qui a été déclaré par un enquêteur en chef de la police de Bochum, en Allemagne, Friedrich Althans.

Pour sa part, le président de la Fifa semble être résigné. C’est à Nouakchott, en Mauritanie que Sepp Blatter s’est exprimé. Il était présent sur place dans le cadre d’une tournée en Afrique, en attendant la finale de la CAN 2013.

Selon lui, le football est un jeu et dans tous les jeux, il y a toujours de la tricherie. Il n’a pas trop pris en compte l’aspect financier de cette affaire. Il n’a pas réellement été choqué et n’est pas non plus optimiste pour l’avenir. Selon lui, cela a toujours été connu que les matchs de football sont souvent truqués à des fins lucratifs mais il est aussi difficile de lutter contre ce fléau dans la mesure où il n’est pas évident de mettre la main sur les responsables. Pourtant le problème est grave car si cela continue, le public pourrait perdre son intérêt pour les matchs de football.

Durant la semaine, la Fifa a annoncé que des changements ont été opérés au niveau de l’organisation. Cela permet de favoriser les dénonciations en cas d’infractions aux règles de la fifa et en cas de truquage de match. Tout cela se fait dans le respect de la confidentialité.

Pourtant, le président Sepp Blatter a déclaré que ce dispositif est loin d’être suffisant pour lutter contre le truquage de match. Jusqu’à présent, le cadre juridique n’est pas clair sur le plan international pour pouvoir combattre les responsables qui sont derrière ces matches truqués. Il est difficile de condamner ces personnes. De plus, le délits sont faits à partir de l’étranger,  voir même sur un autre continent.

Les matchs qui sont suspectés par Europol d’avoir été truqués ont eu lieu entre 2008 et 2011. Ce sont des rencontres de championnat nationaux, des matchs de ligue de champions et des matchs de qualification pour le mondial.

Parmi les suspects, il y a des arbitres,  des dirigeants de clubs et des joueurs.